kris

Scénariste de "Toutes ces gares perdues où Elle m'a attendu"

> Amour, lieux, humanité, souvenir, espoir

Étudiant en maîtrise d’histoire, barman puis libraire, Kris se lance dans le scénario après sa rencontre avec Obion et la troupe des Violons Dingues. En 2002, avec Julien Lamanda au dessin, il publie Toussaint 66 (Delcourt) et enchaîne avec la série Le Déserteur en collaboration avec Obion. Il réalise en parallèle son premier court-métrage, Au fond sur le parapet des ponts dont l’histoire a reçu le prix Estran du meilleur scénario présidé par Manuel Poirier. En 2003, il se lance dans l’écriture d’Un Homme est mort qui séduit Étienne Davodeau et paraît chez Futuropolis en octobre 2006. Le livre obtient un succès critique et public et rafle de nombreux prix dont le Prix de la bande dessinée d’actualité de France Info. En mai 2008 il publie deux récits basés sur son enfance et son adolescence : Coupures irlandaises avec Vincent Bailly et Les Ensembles contraires, écrit à 4 mains avec Éric T. et dessiné par Nicoby. Puis il se lance dans l’écriture d’un nouveau triptyque historique, Notre Mère la Guerre, mis en images par Maël et évoquant l’existence d’une escouade d’adolescents délinquants envoyée au front en 1915 en échange d’une remise de peine. Le tome 1 est paru en septembre 2009.

Oh oui ! Il était incrédule. Vu de chez moi, petit breton éloigné de ces théâtres et biberonné à l’autre guerre, « La bonne guerre » (comme l’a ironiquement surnommé l’américain Studs Terkel), par ses aïeux résistants et Français Libres, ce premier conflit mondial m’apparaissait comme un massacre sans raison et incompréhensible. Et puis, à 14 ans, j’ai visité Verdun. Si on parle encore de « traces », celles qu’a laissé dans ma mémoire cette première découverte d’un champ de bataille de la Grande Guerre, avec ses trous d’obus toujours présents à chaque mètre carré cent ans plus tard, ces traces sont indélébiles. Mon incrédulité s’est alors transformée en désir irrépressible de comprendre. De retrouver ce qu’avaient pu vivre les hommes et les femmes que cette guerre a traversé (et non l’inverse).

Vous souvenez-vous de votre regard d’enfant sur la Grande Guerre ?

extrait de l'histoire "Toutes ces gares"

Association On a Marché sur la Bulle 

147b rue Dejean

80000 Amiens

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
logo_les_editions_de_la_gouttiere_avecfo

1/8
NOS PARTENAIRES